Topic: Uncategorized

Réservez cette date! Mise à jour pour tous les membres d’Action hépatites Canada (AHC)

Publié le 13 novembre 2014 par - Uncategorized

Réservez cette date! Mise à jour pour tous les membres d’Action hépatites Canada (AHC)

Veuillez vous joindre aux autres membres d’AHC par téléconférence le mardi 9 décembre de 14 h à 15 h HNE.

Patricia Bacon, présidente d’AHC, nous donnera une mise à jour des activités d’AHC en 2014 et un aperçu de ce qui va se passer en 2015.

Pour en savoir plus pour vous joindre à la téléconférence, veuillez m’envoyer un courriel à jrice@actionhep.ca d’ici le 5 décembre.

J’espère que vous pourrez vous joindre à nous.

Cordialement,

Jeff

 

AHC a un nouveau look!

Publié le 25 septembre 2014 par - Uncategorized

Puisque Action hépatites Canada continue à se développer, voyez ci-haut le nouveau logo d’AHC.

Merci à tous ceux qui ont participé à l’élaboration du « nouveau look » d’AHC.

Rapport sur la politique mondiale 2014 – L’alliance mondiale pour l’hépatite

Publié le 21 août 2014 par - Uncategorized

L’alliance mondiale pour l’hépatite a publié un Rapport sur la politique mondiale qui contient les résultats d’enquêtes sur des groupes «société civile» dans le monde et leurs commentaires sur les actions de leurs gouvernements respectifs à l’égard de l’hépatite virale. Action hépatites Canada a apporté une contribution sur le Canada que l’on retrouve dans ce document. Le résumé peut être lu ici et le rapport complet ici (en anglais seulement). Une page de résumé en français est disponible ici.

Le rapport arrive à la conclusion  qu’une action urgente s’impose: Des stratégies, une prévention et une surveillance adéquate des hépatites ainsi qu’une régulation de la maladie doivent être mises en place à l’échelle nationale.

De nouveaux médicaments contre l’hépatite C offrent un espoir, mais à quel coût?

Publié le 22 juillet 2014 par - Uncategorized

Alors que nous célébrons la Journée mondiale contre l’hépatite (28 juillet), les personnes vivant avec le virus de l’hépatite C (VHC) ont de bonnes raisons d’être emplies d’espoir. De nouveaux médicaments contre le VHC sont maintenant disponibles et des options de traitement plus efficaces vont arriver sur le marché. Cependant, malgré un espoir accru, des inquiétudes persistent. Le coût de ces médicaments est très élevé, et on s’interroge sur l’accessibilité au traitement pour les patients.

Comment les décisions relatives au traitement seront-elles prises?

Patricia Bacon, présidente d’Action hépatites Canada, partage les inquiétudes des patients. « À une époque, les personnes vivant avec l’hépatite C n’avaient pas le choix. Le traitement de référence était une combinaison de deux médicaments qui n’étaient pas facilement tolérés par de nombreuses personnes, et seulement la moitié des personnes qui étaient traitées arrivaient à se débarrasser du virus. Nous avons maintenant ces formidables nouveaux traitements qui pourront guérir presque tout le monde et pourtant leur coût est faramineux —à partir de 55 000 $ pour une cure de douze semaines de traitement ».  Bacon dit qu’en raison du coût élevé du traitement, toutes les personnes ne pourront pas être traitées. Le contraire aurait pour effet de mettre en faillite les programmes de santé provinciaux et territoriaux. « Alors, comment prendra-t-on des décisions relatives au traitement? » se demande Bacon. 

Le prix des traitements doit baisser

Dans les pays en voie de développement, les programmes de santé gouvernementaux négocient des réductions énormes du coût du traitement, permettant ainsi à un nombre plus grand de personnes de suivre un traitement. Dans les pays du monde développé, les fabricants de médicaments supposent que les gouvernements peuvent et vont payer des prix plus élevés pour les médicaments. Après tout, affirment-ils, les fabricants de médicaments investissent des sommes considérables pour mettre sur le marché un nouveau médicament et ils estiment avoir droit à un retour sur investissement raisonnable.

« Nous avons un remède contre un virus qui fait des centaines de milliers de morts dans le monde entier chaque année », ajoute-t-elle. « Très peu de médicaments peuvent garantir qu’ils pourront guérir une condition qui dure toute une vie et qui est parfois mortelle. Le prix du traitement doit baisser afin que davantage de personnes puissent être traitées. »

À propos de l’hépatite C

L’hépatite C est un virus qui entraîne des lésions au foie et peut être à l’origine de symptômes incapacitants, d’une maladie du foie et d’une mortalité précoce. Il est souvent non repéré et non diagnostiqué et reste sans traitement pendant des années. Il est mal compris, sa recherche est sous-financée, et les initiatives de prévention ainsi que l’accès au traitement, aux soins et au soutien sont limités.

Action hépatites Canada (www.actionhepatitescanada.ca), une coalition nationale d’organismes, implique l’engagement du gouvernement, des décideurs de politiques, et de la société civile afin de promouvoir la prévention des hépatites B et C, d’améliorer l’accès aux soins et au traitement, de renforcer les compétences des professionnels de la santé, et de soutenir les groupes communautaires et les initiatives. 

Personne-ressource chez Action hépatites Canada : Patricia Bacon

Présidente, Action hépatites Canada

Tél. : 1-867-633-2437, poste 22

Cellulaire : 1-867-335-9067

pbacon@actionhep.ca

 

La résolution concernant l’hépatite prise par l’Assemblée mondiale de la Santé devrait inciter le Canada à créer une stratégie nationale, dit Action hépatites Canada

Publié le 19 juin 2014 par - Uncategorized

Toronto, Ontario – 19 juin 2014 – Action hépatites Canada (AHC)applaudit les mesures prises le 22 mai dernier par les 194 États membres de l’Assemblée mondiale de la Santé, dont le Canada, pour approuver à l’unanimité une nouvelle résolution concernant la lutte contre l’hépatite.

« Que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ait approuvé la résolution permet aux Canadiens et Canadiennes et aux milliers de personnes vivant avec une hépatite dans le monde d’enfin espérer queles gouvernements du Canada ainsi que ceux du monde entier accordent une plus grande priorité à cette maladie » dit Patricia Bacon, présidente de AHC.

L’hépatite : une épidémie non seulement au Canada, mais à l’échelle mondiale

Chaque année, 1,5 million de personnes meurent de l’hépatite à travers le monde. Jusqu’à 600 000 Canadiens environ vivent avec l’hépatite virale et plusieurs ne le savent pas. L’OMS conseille vivement aux États membres « de développer des stratégies nationales multispectrales pour la prévention, le diagnostic et le traitement de l’hépatite virale ».

Appel pour élaborer une stratégie nationale élargie

« Le Canada doit avoir une Stratégie nationale de lutte contre l’hépatite qui va au-delà du cadre d’action stratégique actuel élaboré par l’Agence de la santé publique du Canada », dit Bacon.

Les hépatites B et C sont des virus qui entraînent des lésions au foie et peuvent être à l’origine de symptômes incapacitants, d’une maladie du foie et d’une mortalité précoce. Ils sont souvent non repérés et non diagnostiqués et restent sans traitement pendant des années. Ils sont mal compris, leur recherche est sous-financée, et les initiatives de prévention ainsi que l’accès au traitement, aux soins et au soutien sont limités.

Bacon ajoute : « Notre coalition réclame une stratégie nationale depuis 2008. Nous espérons que cette résolution approuvée par l’OMS aura un effet catalyseur pour favoriser des mesures plus énergiques au Canada ».

Action hépatites Canada, une coalition nationale d’organismes, implique l’engagement du gouvernement, des décideurs de politiques, et de la société civile afin de promouvoir la prévention des hépatites B et C, d’améliorer l’accès aux soins et au traitement, de renforcer les compétences des professionnels de la santé, et de soutenir les groupes communautaires et les initiatives.

 

Mise à jour importante de l’action hépatites Canada

Publié le 14 mai 2014 par - Uncategorized

La Coalition canadienne des organisations vouées à l’hépatite B et C a changé son nom pour Action hépatites Canada, afin de mieux refléter son rôle d’organisme défenseur d’intérêts réunissant des organismes et des particuliers de partout au Canada en vue d’accorder plus d’attention à la réponse aux hépatites B et C. Notre objectif est d’amener les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux à faire la preuve de leur engagement envers la prévention, les soins, le traitement, le soutien et la recherche concernant l’hépatite B et l’hépatite C grâce à un financement proportionnel aux répercussions et au fardeau de ces maladies.

Comme vous le savez, l’hépatite B et l’hépatite C sont des infections virales qui entraînent des lésions au foie et peuvent être à l’origine de symptômes incapacitants, d’une maladie du foie et d’une mortalité précoce. Les cas d’hépatite B et d’hépatite C sont souvent non repérés et non diagnostiqués, et restent sans traitement pendant des années. Les hépatites B et C sont des maladies mal comprises; la recherche sur ces infections est sous-financée, les initiatives de prévention sont peu appuyées et l’accès au traitement, aux soins et au soutien est limité. La stigmatisation associée à l’hépatite s’ajoute aux mauvais résultats de santé.

Au Canada, les stratégies provinciales et fédérales de coordination de la recherche et de la prévention de l’hépatite B et de l’hépatite C et des soins, du traitement et du soutien des personnes vivant avec l’hépatite B et l’hépatite C ou courant le risque de contracter ces maladies ont été trop restreintes, plus ou moins bien mises en œuvre et sous-financées. Ce n’est que tout récemment, devant la perspective de voir arriver des traitements plus efficaces contre l’hépatite C, qu’on a assisté à un regain d’énergie à différents endroits au Canada grâce auquel on a recentré la réponse à l’hépatite B et l’hépatite C.

Vous vous souviendrez qu’Action hépatites Canada a demandé aux gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux d’adopter une stratégie nationale coordonnée et entièrement financée d’ici 2012 qui :

  • fera la promotion de la prévention de l’hépatite B et de l’hépatite C grâce à l’élargissement des programmes éducatifs, d’immunisation et de réduction des méfaits partout au Canada.
  • améliorera l’accès aux programmes de soins intégrés et de traitements dans toutes les régions du pays.
  • augmentera les connaissances et l’innovation grâce à la recherche et à la surveillance interdisciplinaires favorisant une réduction du fardeau de l’hépatite B et de l’hépatite C sur les Canadiens.
  • sensibilisera les groupes à risque et la population générale au sujet des facteurs de risque, de la stigmatisation et de la nécessité de passer des tests de dépistage.
  • renforcera les capacités par la formation et le recrutement de fournisseurs de services et de professionnels de la santé qualifiés;
  • soutiendra les communautés et les groupes communautaires par le développement, l’exécution et l’évaluation d’initiatives organisées et menées par des pairs.

Ces « demandes » complètent les six « demandes globales » formulées par l’Alliance mondiale contre l’hépatite, c’est-à-dire :

  • Reconnaissance publique à savoir que l’hépatite virale chronique est un problème de santé urgent
  • Nomination d’une personne pour diriger la stratégie gouvernementale à l’échelle nationale
  • Le développement d’une voie donnant accès au dépistage, au diagnostic, à la consultation et au traitement
  • Des cibles claires et quantifiables pour diminuer l’incidence et la prévalence
  • Des cibles claires et quantifiables pour diminuer la mortalité
  • Des cibles claires et quantifiables pour le dépistage

Depuis, AHC a lancé diverses actions, dont une fiche de rendement de la stratégie concernant l’hépatite, qui a été mise à jour, et la production d’une note d’information sur l’hépatite B et l’hépatite C. De plus, AHC s’est prononcée publiquement quant au processus d’intégration proposé par l’ASPC visant à passer au nouveau Fonds d’initiatives communautaires en matière de VIH/sida et d’hépatite C et a travaillé à la solidification de sa structure de gouvernance.

Lors d’une récente réunion du Comité de direction provisoire d’Action hépatites Canada, de nouveaux documents faisant état du mandat des membres et du mandat du Comité de direction ont été approuvés.

En tant que membre de la Coalition canadienne des organisations vouées à l’hépatite B et C, maintenant appelée Action hépatites Canada, vous êtes invité par la présente à examiner le document ci-joint présentant le mandat des membres. Si vous êtes toujours d’accord avec les buts et les intentions d’Action hépatites Canada, nous vous prions de confirmer votre appui en remplissant et en signant le formulaire d’adhésion et en nous le retournant d’ici le 9 juin 2014.

Veuillez croire, Madame, Monsieur, en nos sentiments respectueux.

Patricia Bacon

Présidente suppléante, Action hépatites Canada

actionhepatitiscanada@gmail.com